Chapitre VI

Ce jour a une saveur toute particulière pour nous. Il signe un nouveau chapitre dans notre aventure écrite à quatre mains, vingt orteils et surtout deux cœurs.

A toute vitesse

Six ans. J’ai le tournis rien qu’en y passant. Six ans que je foule mes pas dans les tiens et les tiens dans les miens, six ans déjà qu’on a fait le pari de s’aimer, toujours plus fort, toujours plus loin. Je nous revois comme si c’était hier, notre rencontre, nos regards, ton « il y aura une autre fois ? », l’excitation des débuts et la complicité d’aujourd’hui. Six ans c’est long mais on a vécu tellement de belles choses, en France et à l’étranger, que finalement notre relation a repoussé toujours plus loin une routine qui s’imposait. Je suis fière de toi, fière de moi, fière de nous et de tout ce qu’on a construit jusqu’à maintenant : rien de matériel, rien d’éternel, juste de quoi réchauffer les cœurs à l’évocation de ces doux souvenirs.

Mon Chou Chantilly

Il fait les meilleures lasagnes du monde. Il mange toujours les bords des yaourts. Il arrive toujours à se tacher. Il parle peu. Il met un voile sur ses sentiments. Il est très câlin. Il a un gros orteil qui ressemble à une pince de crabe. Il est très gourmand surtout avec les sushis. Il est perfectionniste. Il embrasse comme personne, même que ça fait des papillons dans le ventre. Il est timide. Il a de jolies fossettes quand il sourit. Il a une voix posée. Il rit toujours à mes blagues, même les plus nulles. Il a une patience d’ange. Il compte mieux que moi. Il est sincère et c’est un vrai gentil. Il est ma fourchette et moi son couteau, il est l’eau froide et moi l’eau chaude, il est la chaussette gauche et moi la chaussette droite. Bref, vous voyez l’image 😉

La meilleure partie de moi

J’ai beau m’arracher les cheveux face à ton allure d’escargot, ton côté rêveur et mutique, tu es mon phare dans la nuit noire. Je crois qu’on a chacun placé dans l’autre le meilleur de soi-même pour faire éclore quelque chose de plus fort. Tu combles mes faiblesses et moi les tiennes, tes forces viennent enrichir les miennes dans un tout équilibré. Je crois que notre complicité est mon bien le plus précieux. Un regard suffit pour se comprendre, un geste, un rire, tu es ma moitié. Pas forcément celle que je voudrais que tu sois, mais tu es bel et bien là. Et c’est tout ce dont j’ai besoin.

Tu n’es peut-être pas l’homme de ma vie ni celui qui accompagnera mes derniers jours. Mais s’il y a bien une chose dont je suis sûre c’est que je ne serai partie avec personne d’autre que toi. Ton amour est le plus puissant antidote du monde : contre la routine, l’incertitude, l’ennui. Merci mon cœur pour ta patience et ton amour inconditionnel, tu es la meilleure partie de moi-même et j’espère écrire encore des tonnes de pages sur notre histoire. Peu importe où elle nous mènera, tant qu’il y a du fromage et des pâtes carbo.

Please follow and like us:

4 réflexions au sujet de « Chapitre VI »

Laisser un commentaire